La découverte de la randonnée (3ème partie)

Publié le par odomi1973

Voici donc quelques commentaires personnels sur les premiers numéros qui figurent sur la carte IGN.

Point n° 1  

En réalité, nous ne sommes pas vraiment parti d'ici mais si l'on devait donner un point de départ à cette randonnée, la place de l'école serait sans doute l'endroit le plus approprié.

Le bâtiment qui se dresse juste en face de la place, de l'autre côté de la route, c'était les classes des cours élémentaires et des cours moyens.

Beaucoup de souvenirs me reviennent chaque fois que je repasse ici. D'ailleurs, sur un côté de l'école il y a toujours cette fresque de 1983 que nous avons réalisés avec la classe de l'époque et l’aide d’un potier du vieux Nançay.

Chacun de nous avaient participé et aujourd'hui, ce gigantesque tableau est encore là après temps d’années…

La place de l'école, c'était aussi le lieu de rendez vous avec les copains et les cousins tantôt pour aller faire un tour en vélo, tantôt pour aller jouer aux cartes à la cabane située dans un bois de l'étangt de la chaux, ou bien tout simplement ne rien faire...juste "glander" toute l'après-midi...

Bon...la dessus, on part de la place direction route de Vierzon et on passe au dessus du « COULONET » (la rivière du coin) sur le pont en brique. Il faut d'ailleurs mieux privilégier maintenant le petit pont de bois sur la droite en parallèle du premier car le virage est dangereux et le trottoir du pont principal est étroit. Avant, ce 2e pont n'existait pas mais les voitures roulant de plus en plus vite...

 

Point n° 2

Après 300m de marche le long de la route de Vierzon, il faut tourner à droite dans « l’allée des Malcottes ». Autrefois, s’était un chemin qui est aujourd’hui en partie bitumé, du moins sur les 500 premiers mètres car des lotissements sont en cours de construction aux abords de cette allée.

Après avoir passé ces habitations flambants neuves, on passe sur un chemin en gros cailloux et on traverse les bois sur un kilomètre environ. Sur le trajet, en période automnale, on peux trouver quelques cèpes de bordeaux, voir plus rarement des têtes de nègre mais je ne vous dirai pas où exactement (les coins de cèpes, c’est comme les tours de magie).

 

 

Point n° 3

Au bout du chemin, il y a une petite intersection où il faut bifurquer à droite et 200 mètres plus loin, on repasse sur le « COULONET » sur un pont en bois (un pont qui ressemble à un radeau). Ensuite on monte une côte en bitume et tout en haut, il faut tourner à gauche sur un nouveau chemin en cailloux direction la route départementale de Salbris. Sur le chemin qui mène à cette route, on commence à voir des traces d’une future prospection immobilière : les bois vont certainement à terme être vendu en parcelle constructible…dommage !

L'intersection

 à suivre…

Publié dans mesrandonnees

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article