La découverte de la randonnée (fin)

Publié le par odomi1973

Point n° 8  

Pour arriver au point n° 8, on ne peut éviter cette route de Souesmes sur 1 bon kilomètre et il faut faire attention aux voitures même s’il y en a peu. Ensuite on tourne sur la droite mais encore une fois c’est du bitume qui nous attend mais bon…le paysage sur la gauche est plutôt sympa. Par contre avec mon frère, on commence à moins regarder ce paysage et plus se préoccuper de nos pieds car arrivés à la moitié du parcours, nous sommes bien forcés de constater que s’aventurer à faire près de 20 kilomètres sur une journée, cela peut paraître facile car c’est à pied…et bien en fait…çà ne l’est pas forcément…du moins lorsque c’est la première fois.

Au bout de 1000 mètres parcourus donc, nous passons devant un vieux cours de Tennis goudronné et abandonné qui appartenait au site de la radioastronomie…et qui sans doute doit toujours appartenir au site.

Il est dans un tel état qu’il y a un panneau à l’entrée indiquant qu’il ne faut pas s’aventurer dessus sous peine de danger.

En fait, ce pseudo cours de tennis, on le connaît un peu dans la mesure où dans les années 80, notre grand frère qui à l’époque avait un contrat TUC sur le site nous y avait emmené un après-midi pour y taper quelques balles…çà fait un sacré bout de temps tout çà…

 

Point n°9

La route bitumée laisse place peu à peu à un chemin de pierre et passant un virage, on se retrouve de nouveau nez à nez avec «   la Rère  » (décidément !).Cet endroit est sans doute celui qui nous rappel le plus notre enfance. En effet, il y a bien longtemps, j’avais à peine 12 ans à l’époque, et mon frère 11, nous étions venus ici à vélo avec nos cousins et quelques copains pour y faire un pique-nique. Ce fut toute une aventure et d’ailleurs, je pense que c’est bien la première fois qu’on s’aventurait en vélo aussi loin de notre maison.

Il y a un petit pont en bois sur la droite pour traverser le cour d’eau et sur l’instant, on se dit que ce morceau de bois à bien mal vécu le passage des années mais peu importe, on décide de s’arrêter ici pour manger. L’endroit est toujours aussi calme, loin du bruit…loin de tout et à vrai dire, il était temps de se reposer. Faut dire qu’il n’y a pas que les pieds qui souffre…en effet, il fait chaud et je pensais pas qu’on pouvait avoir autant mal entre les jambes…çà irrite…çà brûle…Je sais, çà peut faire sourire cette situation mais tout randonneur qui à déjà connu cette situation doit sans doute savoir de quoi je parle.  

Concernant les points n°10 à 14 (c'est-à-dire jusqu’à la fin), je n’ai à vrai dire pas grand-chose à signaler…il suffit de suivre la carte me direz vous ? La réalité est peut être que j’ai hâte de terminer le récit de cette histoire non pas que je me suis ennuyé à la raconter mais plutôt parce que j’ai tant d’autre chose à dire sur les autres randonnées que j’ai effectué depuis… 

Mais avant de refermer ce chapitre, j’aimerai dire ceci:  

Pour moi, la randonnée, c’est bien plus qu’un loisir…c’est devenu aujourd’hui un besoin…un moyen de faire le vide dans ma tête, d’oublier mes soucis du moment.

Lorsque je marche à travers routes, chemins et sentiers, lorsque seul le bruit du vent sur les arbres m’est audible, lorsque je me remémore avec nostalgie une période de mon passé à la seule vue d’un paysage, d’un lieu qui ne m’est pourtant pas toujours connu, lorsqu’une simple odeur particulière me fait penser à un événement lointain et soudainement si présent, alors dans ces moments là, seul le temps présent compte et tous les soucis de la vie quotidienne s’estompe peu à peu…

Que l’on soit stressé pas son travail ou bien chômeur, que l’on roule sur l’or ou bien que l’on se demande comment on va payer la facture EDF, je pense que notre corps à besoin de çà…de se vider l’esprit, de ne plus penser qu’au plaisir de ce qu’il voit, de ce qu’il entend, de ce qu’il sent… 

Aujourd’hui, j’en suis convaincu, la randonnée est un moyen simple, économique, et bon pour la santé de se ressourcer de la façon la plus pure que ce soit.  

Faites cette aventure, essayer que ce soit en famille ou entre ami(s), peu importe combien vous êtes car dans tous les cas, n’oubliez pas que votre compagnon le plus proche, c’est tout simplement la NATURE.  

Voilà…mon petit récit est terminé. Je tenais à faire partager ma première expérience de la randonnée avec d’autres. J’espère ne pas avoir été trop lourd ou trop « autre chose » mais j’ai raconté tout cela tel que je l'ai vécu. Je ne suis pas écrivain (çà se voit je sais), y’a certainement des fautes d’orthographe mais bon, l’essentiel est que vous ayez compris ce que je voulais dire.  

Alors si cela vous a intéressé (visiblement oui au vu des messages sympathique laissés sur les articles), je pense que je continuerai et notamment je commencerai par vous raconter une balade qui à l’origine devait durer plusieurs jours mais qui hélas, ne s’est pas déroulé comme nous l’avions prévu, enfin çà c’est une autre histoire…  

A bientôt. 

Publié dans mesrandonnees

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

patrice 19/06/2007 23:11

Moi j'adore randonner à vélo. Là ca me manque car je me suis blessé mais je pense m'y remettre dès cette semaine. J'aime bien aussi randonner. On est peut-être pas trop loin. Bon site!

Papyjp 21/03/2007 21:39

Que ce soit à pied ou en VTT le plaisir de la randonnée est bien le même ,

Julie 24/01/2007 12:58

Je viens de parcourir ton blog.

JP.TORCHEUX 30/12/2006 16:20

bravo, c'est un bon début
c'est vrai que la rando fait découvrir bien d'autres choses que le paysage.
je te signale un blog  et un site qui peuvent te rendre service pour les randos de plusieurs jours
http://www.sherpatrek.canalblog.com/

 

http://www.sherpa-trek.eu/
 
cordialement
JEAN PIERRE
 

Yoyo 27/12/2006 12:55

Salut OdomiJe salue ton initiative d'autant que je fais partie d'une association (ARAD= Association Randonnée, Art et Découverte) dont  l'objectif 1er est de redécouvrir les richesses du patrimoine local par les chemins existants sur le territoire de notre commune.